Robert Mares alias « Rapid Boy »

Robert Mares a régné pendant plus d’une décennie sur les tables de Baby-foot et s’est montré comme étant l’une des plus grandes vedettes de ce sport. Originaire de l’Aurora, Colorado, « Rapid Rob », comme on le surnomme, a gagné 13 titres majeurs au cours de sa carrière pro. Etant un joueur très polyvalent, l’Américain a gagné aussi bien en simple qu’en double ou en mixte, tout en jouant à la fois aux postes d’attaquant et de gardien de but. Parmi ses techniques, le redoutable tir « snake » ou « snake shot », réputé comme le plus difficile à réaliser après le tir aérien.

Robert Mares

De simple storiste à champion de baby-foot

Dans la vie de tous les jours, Robert Mares aujourd’hui âgé de 46 ans ne fait pas qu’esquisser ses « snake shot » sur les tables du baby. En effet, celui-ci est storiste et a pu arrondir ses fins de mois en s’assurant des compléments d’honoraires plus que confortables. En régnant sur les différentes tables de baby-foot, Rob pouvait s’assurer jusqu’à 12 000 dollars de gains dans les tournois les plus dotés. Néanmoins, hormis le côté financier, il n’a jamais caché son engouement et sa passion pour le jeu, ainsi que sa soif de titres.

Travailleur acharné et professionnel sérieux, Mares s’entraine 6 à 8 heures par jour avant chaque compétition. Avec des exercices à répétition pour travailler sa technique et améliorer ses feintes et ses tirs, ce champion est réputé comme étant un « grand bosseur » qui ne lâche jamais rien. En plus de la technique, Rob Mares a toujours soigné tous les aspects de la préparation sans rien laisser au hasard. Il a en effet beaucoup travaillé sa tactique, en simple ou en équipe, et a accordé beaucoup d’importance à l’aspect physique, avec par exemple du vélo pour muscler les jambes et des tractions pour les bras. De plus, Rob n’a jamais caché sa fierté de représenter son pays. Au cours d’une de ses victoires en équipe, il déclare : « Pas pour moi, mais pour mon pays. ».

Palmarès

Rob s’est illustré aussi bien au niveau national aux USA qu’au niveau international. Parmi ses titres majeurs, on peut citer le « World open doubles championship » en 1996 avec son partenaire de l’époque Tommy Adkisson. Avec sa victoire à Chicago en 2005, Mares est devenu l’un des deux seuls joueurs à remporter le prestigieux « Masters Singles title » à 3 différentes reprises. Il a également gagné 4 titres nationaux et a été élu joueur « Tornado Tour » de l’année pour la saison 2000.

Un défenseur du baby comme sport

Robert Mares à vécu la naissance du Baby-foot professionnel qui connu à ses débuts beaucoup de difficultés, notamment dans la reconnaissance comme sport, l’obtention de salles et surtout sur le plan financier avec la recherche des subventions. Aujourd’hui il existe une fédération internationale de football de table regroupant plus de 65 pays.

Aux Etats-Unis, Warrior sports, un équipementier sportif américain, a beaucoup soutenu le monde du baby professionnel américain. Ainsi, beaucoup de joueurs professionnels ont témoigné leur reconnaissance, dont Robert Mares : « Brendan Flaherty et Warrior ont soutenu le baby-foot professionnel aux Etats-Unis depuis plus de 2 décennies. Ils ont exprimé ce soutien de différentes manières. De la simple mise en place des cartes de joueurs professionnels au premier open d’Hawaï, Warrior a toujours été la force motrice des tables du baby-foot américain ainsi que le brave sponsor de l’équipe des USA de Baby-foot. Je suis curieux et excité de connaitre le prochain défi de Warrior ! »

Les commentaires sont clos.