Fourberies

J’ ai regroupé ici tout un tas de techniques à utiliser dans le but d’ énerver l’ adversaire. Ces techniques sont parfois de l’ anti-jeu pur et dur, mieux vaut donc éviter lorsque l’ on ne connaît pas très bien l’ adversaire, par contre entre potes, ça peut toujours faire rigoler. Je vous conseil aussi de les faire sur des Baby gratuits ou si vous avez des balles à volonté… Ce serait dommage de faire du gaspillage.

Les tâcles

C’ est l’ action de tordre la barre afin de venir toucher le joueur adverse s’ apprêtant au contrôle. Ils peuvent s’ effectuer soit des attaquants, pour empêcher le contrôle des défenseurs après un rebond contre le bois du fond, ou des défenseurs, afin d’ empêcher le contrôle des attaquants après un passage des demis.
Il existe plusieurs techniques de tâcle:

                 Le tâcle »vif »

On tire vivement la canne vers soi de façon à taper sous les pieds du joueur adverse, de face, très rapidement (juste un coup), si il est bien exécuté, assez rapide et que l’ adversaire ne tient pas sa canne très fermement, alors le joueur tâclé peut faire plusieurs tours… C’ est assez jouïssif et c’ est un bon moyen pour se moquer de son adversaire…

                  Le tâcle »long »

Il s’ effectue aussi face au joueur adverse, la technique est à peu près identique sauf que dans ce cas, il faut forcer davantage sur la canne, commencer son tâcle plus bas et remonter lentement tout en maintenant la canne courbée. Le but ici n’ est pas de faire tourner le joueur en face, mais plutôt de le maintenir et de l’ empêcher de redescendre. Néanmoins faites très attention avec cette technique, c’ est la pire de toutes vis-à-vis des cannes.

                   Le tâcle »râteau »

Il est un peu différent des autres tâcles, en effet ici on n’ attaque plus le joueur adverse de face, mais de côté. Je m’ explique, le but ici va être de tirer la canne de son adversaire vers soi (de lui faire faire une translation …). Avec la vitesse, il ne pourra pas se dégager et ratera son contrôle. Pour se faire, il faut que la canne soit poussée au maximum. Lorsque l’ adversaire lèvera son joueur afin de contrôler, on tire la canne violemment vers l’ extérieur tout en l’ amenant vers sa hanche (en la tordant…). Cela aura pour effet de tâcler le joueur adverse par le coté et de le pousser dans le sens du mouvement. Encore une fois, si le geste est répété assez rapidement et que l’ adversaire n’ a pas la main ferme, il peut cette fois-ci lâcher complètement la canne…

Malgré tout, les tâcles sont à prohiber absolument, ils sont beaucoup trop destructeurs envers les barres et le Baby mais ils risquent aussi d’ irriter fortement votre adversaire. De plus, si vous manquez votre tâcle, l’ adversaire n’ a plus qu ‘à faire une belle reprise et l’ affaire et dans le sac… A méditer

    Les remises en jeu

Ces techniques s’ appliquent lorsque la balle est sortie du terrain de jeu et que l’ on doit la rendre au gardien adverse.
Une fois la balle récupérée, plusieurs solutions s’ offrentà vous :

                  Le lancer

On peut la lancer en l’ air afin que l’ adversaire la rattrape. Après plusieurs sorties de balle, on fait semblant de la lancer tout en la gardant dans la main, l’ adversaire lèvera la tête, prenant un air intrigué lorsqu ‘il ne la voit pas. Ça donne un bon air ridicule.

                   L’ inversion des coins

On prend la balle dans la main droite par exemple, tout en faisant semblant qu ‘elle se trouve dans la main gauche. On se penche sur le Baby-foot pour faire semblant de remettre la balle de la main gauche dans le corner le plus éloigné, tout en la mettant réellement à droite. Étant donné que le corps masque le corner, le gardien ne se rendra pas compte du subterfuge. Lorsque l’ on se relève, il l’ attendra d’ un côté alors qu ‘elle descendra de l’ autre. Il ratera ainsi son contrôle. ( Par politesse on lui rend tout de suite après, mais tout en le chambrant et se moquant de lui… C’ est toujours embarrassant… ). Le coup suivant, il pensera avoir compris la technique, C’ est pour cela que l’ on inverse le schéma…

                   Le coincement

Après avoir récupéré la balle (à la main) on l’ amène vers le corner comme on ferait pour la rendre correctement, mais arrivé dans le coin on la tape fortement contre celui-ci de façon à faire du bruit. Dès lors, le gardien pensera que la balle est lâchée, en réalité on l’ aura gardée dans sa main puis remis sa main sur la poignée, tout en faisant mine d’ attendre qu ‘il fasse son dégagement. Il prendra un air intrigué et, comme cela arrive parfois, pensera que la balle est restée coincée sous la barre du goal. Il ratissera alors avec son goal tout en cherchant du regard ou la balle peut bien se trouver. C’ est alors que l’ on la remet tout doucement sur le tapis, prenant un air qui dit :  » Mais t’ es vraiment con toi … « .
Attention lors de cette technique la gestuelle est très importante, ça fait culpabiliser davantage l’ adversaire…

                   La balle à terre

Souvent la balle après être tombée roule sous le Baby-foot. Lorsque elle arrive vers nous on fait mine de se baisser tout en donnant un petit coup de pied dedans de sorte qu ‘elle parte de l’ autre. côté… Puis tu te relève faisant mine de rien… Après un petit temps d’hésitation l’ adversaire risque de demander ou est la balle… Et là on annonce tout simplement…  » Bah elle est de ton côté…  »
On peut recommencer cela plusieurs fois… Après plusieurs essais on peut se pencher de la même manière mais cette fois-ci la ramassée, on se relève puis l’ on annonce qu ‘elle se trouve de l’ autre. côté… l’ adversaire se baissera pour vérifier et on l’ a repose sur le tapis…

  Les Tirs

Il existe de nombreuse techniques, toutes moins honnêtes les unes que les autres afin de réussir a marquer… En voici quelques unes…

                  Le but du défenseur…en attaque

L’ attaquant contrôle la balle en commerce, face au but, puis, il se recule en feintant de se préparer pour tirer. C’ est alors que le défenseur saisit la canne de son partenaire avec sa main et fait une grosse roulette. Deux situations s’ offrent à vous : soit le gardien, surpris, à bougé; soit après de multiples rebonds la balle finie par rentrer…

                   La reprise du défenseur… en défense

L’ attaquant contrôle la balle en cassette, et se place devant un trou des demis adverses (qui se trouve derrière lui…), puis il fait une petite roulette vers l’arrière et son défenseur la reprend dans la course et marque. Attention, il faut veiller à ne pas faire une passe trop lente, L’ attaquant adverse risquerait de l’ intercepter. Il faut aussi éviter les attaquants adverses. Ce tire surprend beaucoup. Il est préférable de prévenir préalablement son gardien (concertez vous avant le match, un petit coup de pied suffit largement…), sinon, gare au but contre son camp… L’ attaquant doit immédiatement après sa passe lever ses joueurs, pour ne pas bloquer le tir de son coéquipier…

                    Le rebond

Cette technique n’ est pas réellement une ruse, mais elle peu s’ avérer assez déconcertante pour le défenseur… L’ attaquant contrôle la balle en commerce devant le but, logiquement, le défenseur se met en position en face, C’ est alors que L’ attaquant tire droit sur le défenseur puis la reprend après le rebond (normalement la balle aura pris un peu d’ angle). Si ce tir est exécuté rapidement il peut s’ avérer très efficace.
Cette technique peut aussi être exécuté contre le bande du fond, mais il faut alors être encore plus rapide (la distance est beaucoup plus grande), et donner un angle à la balle dès le départ.

                    La soufflete

L’ attaquant contrôle la balle en étant au milieu, face à la cage, il laisse la balle sur-place et décale le joueur sur la gauche (il l’ éloigne de lui).Des lors il faut faire une roulette forte, puis souffler sur la balle afin qu ‘elle se dirige en direction de la roulette. Une fois que le joueur aura percuté la balle celle-ci sera propulsée vers la cage.
C’ est un tir très ridicule, et il ne marche que très rarement …

                   Le tirage de baby

Il ressemble étrangement au dernier tir, L’ attaquant contrôle la balle, décale son joueur à gauche, puis fait une roulette, mais cette fois tire le baby en le prenant par le côté d’ un coup sec. La balle ira buter contre le joueur en roulette. Ce tir marche mieux que la souflette. Par contre on risque de s’ attirer les foudres de l’ adversaire en faisant ça : On fait bougé tout le baby, donc les points s’ enlèvent, les pièces tombent, si un des joueurs avait une cigarette elle pourrait tomber sur le baby… A utiliser avec précaution.

                   L’ espagnole

Le but le plus marrant à réaliser… L’ attaquant à le contrôle de la balle à l’ avant, il balaye assez lentement afin de détourner l’ attention du gardien, puis d’ un coup, L’ attaquant lâche la canne, se met à taper dans ses mains en criant  » Achic achic achic  » tout en faisant un quart de tour vers la gauche, et après un petit saut il fait une grosse roulette avec son Censuré… ses fesses… en finissant par  » Aïe aïe aïe « . Cette technique peut s’ avérer assez ridicule, mais elle peut s’ avérer efficace si elle est bien exécutée, car le défenseur sera perturbé par la gestuelle.

                   Tir à la main

On continue dans la série des tirs ridicules.
Ici, L’ attaquant contrôle la balle en commerce, comme d’ habitude de son côté favori. C’ est à ce moment que tout se joue, L’ attaquant doit faire semblant de resserrer sa poignée (il arrive parfois que la vis de celle-ci se déssèrent durant le match), mais en tenant celle-ci de la main gauche et la pissette avec sa main droite. Avant même de serrer, il suffit de décaler la barre à l’ aide de sa main droite, de passer derrière la baller puis de tirer. Ce tir a une puissance nulle, et est très lent. Vous n’ avez presque aucune chance de le réussir…

                  Faux serrage de canne

L’ attaquant contrôle la balle en commerce. Il se place du côté ou il se sent le mieux pour tirer (à droite, si l’ on est adepte de la Poussée et à gauche pour la Tirée). Il saisit le joueur de la pissette avec la main gauche afin de faire semblant de resserrer sa poignée tout en annonçant :  » Attendez, j’ ai un problème avec ma poignée…  » . Avant même de serrer la pissette, il enlève sa main gauche et fait son tir favori. Le gardien sera complètement dans le vent, il n’ aura pas eu le temps de bouger… Ce tir fonctionne a tous les coups si l’ on réussi à le cadrer. Par contre, une seule fois à la même personne…

                 Casse, balle à l’ avant

Normalement, lors des batailles de demis, si l’ un des joueurs fait plus de deux (ou trois casses* (Voir Glossaire ) la balle va directement aux attaquants de la victime… C’ est l’ occasion rêver pour faire le fourbe.
Premièrement, il faut s’ arranger pour récupérer la balle à la main (et non pas se la faire passer par les joueurs). On se la met sous son attaquant, en position de commerce ou de cassette, à droite, à gauche ou au milieu de la cage (selon ses préférences). A peine la balle posée, on enchaîne directement son tir favori, ne prenant même pas la peine d’ enlever sa main (prenez toute fois à ne pas vous tirer dans la main…). Comme le tir précédent, le taux de réussite est bon, mais une seule fois …
Cette technique est tout aussi valable, si l’ on joue sans les bougeages des demis (balle à l’ avant si tel est le cas)

                 Le tir non fair-play

Il est coutume de rendre la balle au défenseur qui rate un contrôle, ou au moins de lui faire une bande, quand celui-ci à quelques difficultés. Ce n’ est pas obligatoire, mais si l’ on est  » fair-play « , on se doit de le faire. Ici, il faut faire semblant de rendre la balle doucement… Et tirer très fort dans la cage… Il y a des chances pour que le gardien soit assez surpris (et un peu en colère aussi…)

                 Le tir de la main gauche

Au lieu de tirer avec la main droite, L’ attaquant tire avec la main gauche. L’ adversaire peut alors être un peu déconcerté et mal garder… Ici aussi, à moins d’ avoir une très bonne seconde main, ce tir est inefficace.

                 Le tir somnifère ou  » Rondoudou « 

Très simple a réaliser, il suffit de mettre 3 minutes avant de sortir son tir ( tout en bougeant un peu quand même, en faisant des feintes toutes lentes … ). Au bout d’ un certains temps le défenseur sera moins vigilant. On peut aussi s’ arrêter afin de parler à son coéquipier ce qui énervera encore davantage l’ adversaire…
Le seul inconvénient reste que si le camp d’ en face commence à faire la même chose, la partie peut en revanche vite devenir ennuyeuse…

                 Le tir aveugle I

L’ attaquant contrôle la balle, puis fait semblant de parler de parler à son partenaire (ou de chercher un quelque chose dans sa poche, de parler à une personne imaginaire derrière l’adversaire…). Quand l’ adversaire détourne du regard la défense, il suffit de tirer.

                Le tir aveugle II

Ce tir est pratiquement identique au tir précédent sauf que dans ce cas, il s’ agit de détourner l’ attention de son adversaire de manière directe, en l’ interpellant. Par exemple il suffit de faire comme si on se rendait compte que l’ on avait un rendez vous important et que l’ on allait être en retard… Pour être sur on demande alors l’ heure à l’ adversaire… Quand il regarde… Pouf !
Cela marche aussi si on lui demande le nombre de balles restantes dans le baby.
Faites attention avec cette technique, elle risque d’ irriter fortement votre adversaire…

                Le Défi

L’ attaquant contrôle la balle à l’ avant puis lève la tête, fixant le défenseur, et lui disant :  » Je marque sans regarder  » . Le défenseur à deux possibilités : soit il accepte le défi et en rajoute une couche en fixant lui aussi l’ attaquant dans les yeux lors de son tir. Dans ce cas, soit on est une fouine et l’ on regarde ce que l’ on fait, pour tirer… Soit l’ on continue de le fixer et l’ on tire… Le tir devrait passer quand même.
Sinon le défenseur dit que L’ attaquant n’ en ai pas capable, mais lèvera quand même les yeux un court instant. Il suffit de tirer au bon moment.

                Le but High-tech

Il faut pour se faire connaître le numéro de portable de son adversaire, et avoir un complice qui l’ appelle juste avant que l’ on tire. Lorsque son téléphone sonnera (ou vibrera …) au pire il marquera un petit temps d’ arrêt dû à la surprise, au mieux il lâche tout et met la main dans sa poche… La synchronisation doit être bien travaillée.

                La balayette

Lorsque l’ attaquant contrôle la balle en commerce avec l’ avant-centre, le défenseur met normalement son défenseur en face et son goal légèrement décalé sur l’ un des côtés. L’ attaquant place son joueur derrière la balle, verticale, faisant semblant de faire un petit tir. Le goal, normalement, ne devrait pas bouger… C’ est alors qu ‘il faut lâcher sa barre de la main droite et venir taper sur la tête du défenseur ainsi que sur la tête de son attaquant en balayant avec sa main droite de la droite vers la gauche (un peu comme si on donnait une baffe aux deux joueurs.). Cela aura pour effet de lever le défenseur puis L’ attaquant qui tirera dans la balle et cette dernière, avec un peu de chance passera sous le joueur adverse puis rentrera directement dans les cages.
Attention avec cette technique ; si le défenseur tient trop fermement sa canne, l’ on risque de se faire assez mal à la paume…

               Le lob aidé

Le lob n’ est pas de la triche en soi, étant autorisé dans les règles officielles. Et il existe pour ce faire de nombreuses techniques. Cette technique apparaît ici car le joueur qui veut faire le lob est obligé d’ apporter une aide manuelle au mouvement… Je m’ explique : Le défenseur contrôle la balle en commerce avec le goal, puis il prend sa main droite et tape fortement sur le tapis ( à coté du gardien ou entre la barre des défenseurs et celle des attaquants… ). Cela aura pour effet de lever la balle et, soit lors de la phase ascendante, ou lorsque celle -ci redescend (C’ est selon), le gardien tire. Avec un peu de chance, elle risque de rentrer dans les buts adverses et le goal n’ aura pas le temps de réagir…

               Le lob parachute ( par Fox46 )

Il s’agit en fait de bloquer la balle contre le bord du baby avec son défenseur le plus éloigné, puis de faire pivoter ce dernier vers la droite de façon à faire monter la balle le long du bord (il faut mettre la balle plus haut que la plainte le long du bord). Normalement la balle est légerement sous le joueur. Ensuite il suffit de stabiliser le tout et de taper avec la paume de sa main contre la poigée assez fort et la balle survolera le terrain pour faire un lob au gardien ou finir dans le cendar ! Attention cette technique ne marche pas toujours et il faut un peu d’entraînement avant d’y arriver ! Smiley

Categories: Fourberies

Réagir

0
Partage
Partager Tweeter Partager