Baby-Foot d’occasion ou neuf : choix et tarifs

Vous en rêvez depuis longtemps… Vous avez même réussi à convaincre Madame qu’il aurait parfaitement sa place dans le salon… Bref, vous êtes prêt à acheter un baby ! Maintenant, la question cruciale se pose : Baby-foot occasion ou neuf ? Pas de panique, cet article est là pour vous guider dans votre choix.

[CTA href= »http://foozball.org/go-babyfoot-amazon » target= »_blank » class= »awesome medium-t-awesome blue-awesome » rel= »follow » textuel= »CHOISISSEZ VOTRE BABYFOOT SUR AMAZON »]

Occasion : soyez prudents !

Les baby-foot occasion peuvent être intéressants si le précédent propriétaire a pris soin du matériel. N’achetez cependant JAMAIS un produit d’occasion sans l’avoir vu et testé : en effet, l’aspect extérieur est généralement ce qui souffre le moins sur un baby-foot : les principaux constructeurs (Bonzini, Sulpie…) utilisent du hêtre massif qui résiste bien au fil des années.
Donc, même si le meuble vous parait dans un excellent état, voici les différents points sur lesquels vous penchez avant l’achat, par ordre d’importance :

  • Les barres : souvent malmenées, notamment lors de manœuvres limites comme les tacles, vous devez impérativement vérifier qu’elles glissent bien sur toute leur longueur. Elles ne doivent pas être (trop) tordues. SI vous devez les redresser, démontez-les d’abord, pour ne pas endommager le coussinet.
  • Les poignées : quelle que soit leur matière (plastique, bakélite…), elles ne doivent pas être fendues. Vérifiez l’état et la fixation des vis (notamment la rouille)
  • Le tapis : prenez une balle et vérifiez qu’elle roule correctement sur toute la surface du baby-foot. Si vous constatez des bosses ou creux, cela peut-être causé par un décollement du tapis, des bulles d’air, de l’humidité…
  • Les joueurs : vérifiez leur état général, ainsi que leur fixation
  • Les lattes sur les côtés : faites rouler la balle sur le côté du baby : si le rebond est très amorti, c’est un signe de mauvaise fixation.
  • L’aspect général : fissures sur le bois, état des pieds, etc.

En cas de doute, ne prenez pas de risque : un baby constitue un investissement important, mieux vaut repousser votre achat si vous n’êtes pas certain à 100% de la qualité du produit.

 

Neuf : la sérénité… mais à quel prix ?

Si vous n’avez pas de problème de budget, préférez bien évidemment l’achat d’un baby-foot neuf. D’une part, vous aurez l’esprit tranquille. D’autre part, si vous l’entretenez correctement, vous pourrez jouer avec pendant une bonne trentaine d’années ! A long terme, l’investissement initial est largement compensé.
De plus, vous aurez la possibilité de le customiser et de choisir un modèle s’intégrant parfaitement avec votre intérieur au niveau des couleurs, des motifs… Les possibilités sont quasiment infinies ! Après, la seule limite est celle du bon goût…

Baby Foot aux couleurs vives

Un conseil : préférez toujours les modèles des grandes marques (Bonzini, Stella, Sulpie) et fuyez les baby-foot chinois aux marques inconnus : il s’agit uniquement de contrefaçons (plus ou moins bien faites), au prix exorbitant pour la qualité lamentable du produit.
Surveillez les promotions sur les sites des constructeurs ou des distributeurs (CDiscount, Rueducommerce…), elles sont souvent très intéressantes : vous pouvez obtenir un baby-foot neuf de qualité pour une somme comprise entre 800 et 1000 euros. Certains produits d’occasion sont au même prix !
L’achat d’un baby-foot avec monnayeur ne se justifie que pour les professionnels (type buralistes…), ou si vous souhaitez impérativement retrouver le VRAI baby du bistrot du coin. Sinon, préférez la version sans monnayeur, nettement moins onéreuse.

 

Leave a Comment